23/12/2017

277e Rapide : MelkiOr revêt l'apparat de Marshall !



POlinOx n'oubliera pas sa rencontre avec Antoine, qui, il y a 7 ans et des brouettes, ouvrait le bal du 63e festival de Cannes.
Et une "Tournée" de plus !
Quelle partie, mes amis...
Je n'oublierai pas, non plus en tant que spectateur, que PolinOx avait une partie complètement gagnante face à M le Magique.
Seul le fait que POlinoX soit complètement "rouillé" vu qu'il n'avait plus joué en compétition depuis l'Albanie, a permis à M le Magique de gagner honteusement... au temps !


Zieutez la position.
Mais où est donc passé l'esprit chevaleresque ?


MelkiOr Cotonnec gagne son 5e Rapide du Canal, et revêt ainsi le Marshall de métal. Sa toute nouvelle cotte de maille n'aura pas réussi à le protéger des assauts répétés des fameux Bughousers Djeun Vinz, Mehdi et MaestrO James. Allié à Ziuper Mats, il se prend tôle sur tôle.


L'apiculteur David Rudloff a quitté Chateau-Thierry dans l'Aisne et sa ruche des 2 amis.
Il était très heureux de retrouver CarlOs FOrnasari du ClOître et du Pausilippe.
Vous pouvez le croiser à chaque fête médiévale : il a son stand d'échecs et vend son merveilleux maousse pain d'épices.
C'est lui qui a découvert le jeune champion Alexandre Popov (1m94), et l'a dirigé vers le grand formateur Marc Quenehen. Depuis, il en a gagné des titres !
C'est Zak, le célèbre Kabyle du Luxembourg (ancien champion de Liège), qui se fait ratiboiser.
Comme quoi, Rudloff, c'est du solide, presque du Ruskoff.

Pierre-Louis Joffrin étrennait son nouveau tournoi, il n'est pas déçu, il reviendra.


P'ti Pol, le frère de Ziuper Mats, marque la moitié des points, fortiche !

De même qu'Erman, qui débarquait d'Istanboul. Il va rester à Paris pendant quelques mois, et vous aurez l'occasion de le recroiser souvent à l'East Bunker.

POlinOx a fait très fort : il a réussi à me subtiliser la Dame, pour ensuite perdre la sienne, et enfin gagner la partie. Un vrai don danaïque. Chapeau, l'artiste ! C'était son comeback échiquéen.
Il sera là vendredi prochain, pour le 278e, et peut-être aussi pour le Grand Malabar.
Regardez bien, au fond, la grande artiste Benny: elle prend plein de clichés !


Dans la famille du CollectOr : Samuël est passé un peu plus tard.
Du coup; il gagne presque tout.
Trop fort !
Laurent, lui, est passé juste à l'heure : il a donc eu un tournoi plus difficile.
Du coup, il repassera se refaire la semaine prochaine, mors du 278e Rapide, avant le Grand Malabar, prévu le vendredi 6 janvier 18.

Grâce à ViVi (merci à lui),  Alex Sto a pouvoir jouer sur l'appli Androïd de Lichess, c'est chouette.

Julien Bouix faisait aussi son premier tournoi. Je suis heureux, à la fin, de trouver une pirouette, pour obtenir un échec perpétuel.


MarkO, le fils de Miki, fêtait son grand retour. Il laisse son papa gagner. BravO !

Joël Sebag termine à la deuxième place : déjà le Canard, bientôt l'étoile.
Il faut dire qu'il a bien été boosté par Corinne, chauffée par PolinOx et consorts.


Mickael Granger étrennait également sa nouvelle saison. De main de maître. Elle n'est pas prête de s'éteindre.

Gabriel Bosc termine cinquième. Il perd contre le prof, et contre DinkO, revenu de Croatie.
Lui aussi a fait quelques Bughouses avec MelkiOr, en fin de 277e.
Mais je n'ai pas retenu son score.

BravO à Frédéric, son père, qui réussit à me placer un mat en Un.


Bang ! Bang ! de Londres n'est pas passé finalement.
Mais pourquoi diantre m'a-t-il téléphoné ?
Je subodore une très belle rencontre fortuite.

Ici la GAD, à vous la lune.


Prochain tournoi, vendredi 29 décembre à 20h30 : 278e Rapide, 7 rondes de 10 min.