09/12/2017

275e : Roman à 100% !



Roman Coste fait un "sans faute".

C'est notre AlphaChess à nous.


Il vient tout droit de la Tour Blanche, et gagne de brillante façon, devant son camarade L.A.

Du grand art !


Ici la GAD, à vous la lune !

Un car de touristes italiens occupait la salle habituelle, ce qui fait qu'on s'est retrouvés en fond de cale.


 Adrien Maire, Mike de Marseille, Captain Franz, RémiX,  Pascal V, Zaza Queen et le compositeur Carlos Fornasari, ainsi que quelques uns de ses amis sont passés nous saluer.


Soulignons le retour à la compétition de ThéO AndrO, qui avait passé un an à l'Echiquier Grenoblois; il va bientôt scorer haut.

Hamid a longtemps mené les débats, en s'imposant notamment face à Jude, puis il s'est fait doubler.

06/12/2017

le semi marathon d'Aubervilliers quitte la piscine !

Il se jouera dans les locaux historiques du club d'Aubervilliers.

05/12/2017

3 équipes en N3 !


C'est ce laconique SMS ironique que Grand Mal, capitaine de Canal 3, m'a envoyé dimanche soir pour me signifier la victoire de son équipe.

Aïe !


Il est vrai que Canal 3 enchaîne, mystérieusement, succès après succès : 100 % de victoires dans le groupe 8 de Nationale 4 IdF. Il est temps que je réintègre cette équipe, histoire qu'elle score un peu moins.

Bon, c'est sûr que les équipes Canal 1 et Canal 2, 5 matches chacune au compteur en Nationale 2, affichent un score de 100% aussi !


Mais 100 % de... non victoires !

Ce que ne sait pas Malik, c'est que le calendrier de Canal 1 lui a fait jouer les plus grosses écuries en début de saison. Gageons que désormais cette équipe va réussir à glaner quelques points.

Nul doute aussi que Canal 2, avec le talent propre à chacun de ses compétiteurs, réussira à ajouter à son trophée de chasse quelques victoires retentissantes.


Zieutez par exemple cette fin de partie de DimitriX, avec une Dame de plus : son adversaire rate de peu l'enfilade sacrificielle surnaturelle qui eût pu lui donner le point entier plutôt que la partie nulle signée.
Son coreligionnaire Philippe E, l'avait vu instantanément, et l'avait montré du regard à son fils PA, vainqueur du Grand LéO.


Ah ce gambit Viennois de LéO, suivi quelque temps plus tard par un ... Db6-gagne une pièce de Pierre-Antoine. O point sur 3 (ce n'est pas de tout repos d'être père de jeunes Didymes, mais au moins on sait rendre les enfants heureux !).


Son copain de catégorie d'âge, Ghislain, était venu de Dunkerque : il mate le Grand Ti' Bo (abus de mirabelle, sans doute ?), qui du coup est obligé de porter sa croix : une table de bistrot en argent massif (celle qui plaisait tant à R'mets-en une couche) !

Le Canal affichait ce week-end pas moins de 7 nouveaux joueurs qui étrennaient leur nouvelle saison.

Un bilan des courses mitigé, en fait, pour ces néo-pousseurs :

Prince Manouk : 0 sur 2, c'est dur la vie en Suisse, et la... raclée raclette !

Armine, : 0 sur 1, avec 25 minutes de plus à la pendule, face à Philippe E, le tacticien visionnaire.

Le Môme Marceau relève le gant : 1 point sur 1. BingO !

Pilou : 1,5 sur 2. BingO !

Valérie, 0,5 sur 2. BravO !

La ManO : 0,5 sur 1. Moins que la moyenne en fait, pour un joueur de son calibre.

Clément : 1 point sur 1. BingO !


Parmi les Cadors, Mike de Marseille se fait Tchigorifier en 18 coups par Carl, dans sa prépa jusqu'au bout des ongles. Du coup, le lendemain, sous les conseils avisés d'Andreï, il innove et annule le grand maître Luc W, avec pourtant une demi-heure de moins à la pendule (panne de réveil, comme la moitié de l'équipe : ah, la fameuse raclette raclée !; les huîtres - Champagne de Bébé W sont mieux passées, ce n'est ni SaloPedO, ni Captain Vinz qui vous diront le contraire...).

SergiO, lui, n'a fait ni raclette ni huîtres, mais il ne s'est pas réveillé pour autant. Il pensait que le match se déroulait à 14 heures (et non, c'était 10 heures). Dingue !

Comment voulez-vous, après cela que Captain Vinz soit à sa partie : 0 point sur 2.

Ah, le Redoutable avec les Noirs !


BravO à Andreï pour son excellent 1,5 sur 2, au 2e échiquier ! On ferait moins bien, pour sûr.

Et à Ti' Bo pour cette partie palpitante qui lui donne une victoire d'anthologie :


Merci aux capitaines, c'est pas facile !

Et à Bébé W, plus de 27 heures pour le noble jeu ce week-end - et pas une minute de retard ! - (ah les doubles rondes en horaires décalés de Nationale 2, on adore !).


02/12/2017

274e : le maître Emmanuel Neiman prend sa première étoile !



Il nous avait livré l'adresse de la Cantine du Xe arrondissement, il y a plus de dix ans, rue de Marseille, quand Karim avait vendu le Café I.

Beaucoup d'amour, beaucoup de vin !


Il n'était pas au présent au Rapide de 24 heures qui s'est déroulé à la Cantine du Xe, pendant les travaux de rénovation du Café I, qui allait devenir le Café de l'Est parisien.

Beaucoup d'amour, beaucoup de vin !



Il est repassé consciencieusement, chaque année au Café de l'Est Parisien, puis à l'East Bunker, mais c'est ce soir, vendredi 1er décembre, sous les yeux admiratifs de Carlos Fornasari, célèbre problémiste venu de Buenos Aires, du Polimagoo, du Caveau de la Bolée et du Cloître, et les yeux ébaubis de Bachar, qu'il remporte sa première étoile, lors du 274e Rapide du Canal.

D'aucuns n'ont pas oublié les merveilles qu'ils ont trouvées dans le livre qu'il a co-écrit avec AldO Haïk, le premier Français à avoir obtenu d'après la légende le titre de Maître International.


AldO, aussi était là. On se souvient de son duel homérique avec Jose-Luis (- 15 kilos au compteur, paraît-il,  depuis qu'il est au Brésil).

StOl était à Berlin. La Lame nous a manqué ce week-end. Sûr qu'avec sa vista les deux premières équipes du Canal n'auraient pas plongé pendant les 4 matches de ce week-end d'intercercles.


OuebMaestrO fêtait au Champagne la rue Galande, et cela nous a bien plu.
PolinOx a oublié de me ramener le fameux tee-shirt (better is the B.J than no J) que m'a trouvé Fance en Thaïlande.

Stephan a l'habitude d'arriver à la bourre, mais pourquoi donc ?
Il perd face au Lord.

Ici la GAD, à vous la lune !

CarlOs FOrnasari sera au Café East Bunker tous les vendredis soirs jusqu'au 18 janvier 18. Après il repartira en Argentine, et ne reviendra que dans 3 ans.
Que tous ses amis du Cloître n'oublient pas de passer pour déguster ses nouvelles compositions.
Il cherche un éditeur parisien.

Tintin chez les Kalmouks, son ancien directeur de collection, passera peut-être un de ces quatre. On se souvient de ses retrouvailles, en terrasse de l'East Bunker il y a quelques années déjà, avec le Madrilène René Mayeur, auteur de "Problèmes pour les gens sans problèmes".


Adrien, Kevin, Maître Li et PetrU nous ayant fait l'amitié de passer, un jour d'anniversaire : le tournoi s'est prolongé par un 273e PurO.

Et là, personne ne pouvait doubler Maître Li.

Yo a dû oublier son carnet à dessins, Pierre son PC portable et son kagnO, et un inconnu ses lunettes de presbyte.


01/12/2017

vendredi 8 décembre : 275e Rapide homologué

275e Rapide homologué East Bunker

vendredi 8 décembre 17, à 20h30


5 rondes de 15 min + 3 s / coup, à 20 h 30
Café East Bunker
156 rue du Fbg St Martin 75010 Paris
M° : Gare de l'Est
limité aux premiers inscrits
licence B ou A exigée (possibilité d'en prendre sur place)

1er prix :  
l'étoile de shérif ou le DVD "Le maître de guerre" de Clint Eastwood (au choix)
 
tarif : 6 €, canalistes, shérifs étoilés : 3 €
pour vous inscrire, merci d'envoyer un mail à Xavier

30/11/2017

vendredi 1er décembre : 274e Rapide à 20h30

274e Rapie homologué East Bunker
vendredi 1er décembre 17, à 20h30


7 rondes de 10 min, à 20 h 30
Café East Bunker
156 rue du Fbg St Martin 75010 Paris
M° : Gare de l'Est
limité aux premiers inscrits
licence B ou A exigée (possibilité d'en prendre sur place)

1er prix :  
l'étoile de shérif ou le DVD "Mobile Home"(au choix)
 
tarif : 6 €, canalistes, shérifs étoilés : 3 €
pour vous inscrire, merci d'envoyer un mail à Xavier

25/11/2017

273e : Grand Kevin "grobifie" le CollectOr !


Alors que dans quelques heures, MaxissimO va jouer son destin aux Baléares, ses camarades grands maîtres s'étaient donnés rendez-vous dans l'antre de l'East Bunker.


Les apprentis maîtres "Jude et Olive" étaient venus encadrer leur leader Dédé, 40 ans de club, pour se taper une belotte non de comptoir, mais de terrasse !


Ils sont même prêts à se taper une tout autre galette dès l'an prochain : le... Top 12, car pour l'heure le club 608 est leader de son groupe de N1. Dingue !


Dodorelo va faire plaisir à Jicé : il la joue "industriel" et a "carte blanche". Dingue !
Sa présidente Zaza Queen n'a pas trinqué, passé minuit.


Pas comme Lord Fress, Petitéglise et Pôpô qui ont tenu à visiter le bistrot de Bachar, près la gare de l'Est.


Pas moins de quatre grands maîtres s'étaient donnés rendez-vous à l'East Bunker, en cette veille de jour historique : Lord Fress, AlbertO, Jules et Libi.


C'est Libi qui a relevé le gant de la célèbre partie à handicap, et a gagné ses coupes de champagne, après avoir interprété haut la main sa partition face à celle de Bébé W, en 40'' contre 5' (rappelons que MaxissimO l'avait jouée en 20'' face à 5' - me semble-t-il - trois tables plus loin, il y a quelques mois).


Libi n'était pas monté seul du Sud :
Grand Kevin, l'idole des Blitz Streamers était là !
Oui, vous avez bien lu : Grand Kevin de Blitzstream.


On sait toute l'étude statistique détaillée que nous a contée le Redoutable, en son usine, sur tous les prénommés "Kevin". N'empêche... Oyez, braves gens !


C'est le CollectOr, en personne, le seul homme  décoré de la breloque suprême, du Philid'Or, qui va choir, tel un loir mal réveillé face à... Grand Kevin sur une... Grob, mon pov' Bob !
Du délire !

Le Discobole, l'une de nos plus fines gâchettes, a fait un sans faute, lors du 273e Rapide : 5 points sur 5.
Il se fait ensuite tout simplement... miniaturiser par Kevin Bordi. Dingue  !


Idem pour notre Chilien préféré de la rue du Maire Mosser  : l'étoile de StOl n'arrive pas à briller face au soleil kevinol.


Seul, le grand maître Jules arrive à dégrobériser Kevin.  C'est dire....


Yann sera là la semaine prochaine, avec le Prince Manouk.
Hier, Yann n'était pas là.
Du coup, il a raté Nouk ! Nouk !, champion de France de blitz des années 80.
Nouk ! Nouk ! n'a pas osé blitzer face à Kevin.
Il a préféré causer problèmes avec MaestrO Grimb' et CarlOs.


Yann va être content.
Libi n'est pas monté seul du Sud.
L'acteur débonnaire n'est pas venu avec Sandrine Bonnaire, cette fois-ci, mais avec Elodie, la réalisatrice du "Tournoi".
Et Elodie a joué face à Vincent.
Elle a failli gagner,  mais las ! la pendule a sifflé la fin de la partie !

Libi n'est pas venu seul.


Mais il n'a pas reconnu son complice de l'an passé.
Son complice du tournoi de l'an passé.
A Kilkenny, Irlande.


Pierre M était là. Fidèle, il revenait une nouvelle fois de l'open Fide de Kilkenny, sans le Grand Maz', où il a surtout brillé à l'ultime soirée (celle des blitz à éliminations directes).


Ici la GAD, à vous la lune !

la nouvelle galerie des As

Le palmarès des Rapides du Canal

Pas moins de 107 lauréats se sont succédé lors des 276 premiers Rapides (et Chess 960, et MGM) du Canal, qui se sont déroulés à l' East Bunker ("Café K" , "Café I" , "Cantine du Xe", "Café de l'Est Parisien","Extérieur Quai"), depuis la fameuse nuit du vendredi 23 septembre 2006.


Mike de Marseille est le premier à avoir décroché le ducat Rubiblanca le vendredi 4 novembre 2011, lors du 102e Rapide. 
Quelques mois plus tard, le dimanche 13 mai 2012 exactement, la fédération internationale des échecs le reconnaissait officiellement comme maître, le jour-même exactement où les équipes Canal 1 et Canal 2 réussissaient leur doublé historique fédéral : se faire sacrer à la même heure n°1 de leur poule respective de nationale 3 du championnat de France des clubs, on ne pouvait rêver plus beau symbole-clin d'oeil pour celui qui a tenu longtemps le 1er échiquier de Canal 2 !

Dodorelo est le deuxième à avoir obtenu le ducat Rubiblanca, le 16 mars 2012, lors du 111e Rapide.

Le Discobole est le 3e joueur à s'être vu remettre, incognito en plein coeur de l'été, le ducat Rubiblanca, le 24 août 2012 lors du 117e Rapide, comme un couronnement pour une saison sportive 2011-2012 exceptionnelle.
Le CollectOr est le premier Humain à avoir décroché, le vendredi 18 septembre 2015, la breloque suprême : le Philid' Or (20 étoiles !) lors du 194e Rapide du Café de l'Est Parisien.

 Anibal est le 4e joueur à avoir réussi à remporter le ducat Rubiblanca le vendredi 11 septembre 2015, lors du 193e Rapide du Café de l'Est Parisien.

Steph le Wisigoth est notre 5e légende : il a  décroché le ducat Rubiblanca le vendredi 29 janvier 2016, lors du 205e Rapide à l'East Bunker.

Huit autres joueurs sont également titulaires d'un Graal Marshall (5 rapides ou "MGM" du Canal gagnés) :

- Jean-Jacques Rabeyrin (9 victoires)
- Patrick Van Dongen (9 victoires),
- Jean-Baptiste Mullon (7 victoires),
- Vincent Amarger (7 victoires),
- Bruno Gutierrez-Ramirez (6 victoires),
- Julien Sohier (5 victoires),
- Petitéglise (5 victoires),
- Thaymour Bonneville (5 victoires),

A noter, très rares sont ceux qui ont gagné un Rapide, et décrocher leur étoile de Shérif, à leur premier essai.
De quoi mettre du baume au coeur des titrés (ou futurs titrés) qui s'y sont essayés sans parvenir à décrocher la timbale :

GMI Thal Abergel (9), MI Etienne Mensch (9), GMI Sébastien Mazé (14), Adrien Leroy (25), Romain Picard (19, 46, 54),
AI Dominique Dervieux, Patrick Van Dongen (52, 54, 55, 56, 58, 60), MI Abdelaziz Onkoud (54), MI Pavel Govciyan (53), OI Dédé la S., Aurélie Dacalor (55, 65), Stéphane Schabanel (54, 60, 65), Melkior Cotonnec (33, 82), Carl Strugnell (34, 36), MI Davoud Pira (31), MI Kamran Shirazi (54, 84), AI Laurent Freyd, MI Alexandre Vuilleumier (66), Emmanuel Neiman (75), MI Nouck Nouck (87), GMI Eric Prié (234).

Mais les plus tenaces finissent toujours par y arriver, c'est le cas de Pat la Menace, enfin Shérif du 82e, après 6 précédents essais infructueux. Il est même désormais Marshall.

Le MI Christian Maier (GER), quant à lui, a eu droit à un traitement spécial : arrivé trop tard pour participer au 51ème Rapide, on lui a concocté un "after" qu'il remporta haut la main.

Les GMI Igor Nataf, Fabien Libiszewski, Cyril Marcelin et Eloi Relange sont passés en spectateurs au Canal, mais n'ont pas concouru à un Rapide, me semble-t-il. 

La GMI Marie Sebag est d'abord venue supporter les équipes du Petit Pouchet, et quelques camarades inscrits dans les opens internationaux du Canal pour ensuite gagner le 128e comme à la parade !

D'autres GMI se sont pris au jeu et ont été séduits par l'ambiance du Canal :

Le GMI Francisco Vallejo Pons (2703) a gagné son duel en trois blitz face au GMI Alberto David (2631) lors de l'ouverture du 1er Festival international du jeu d'échecs à Paris.

Le GMI Laurent Fressinet (2689), présent avec Almira Skripchenko (2464) lors du Blitz pour le Zouave Damiano, a réussi à cueillir Alberto David, de retour (victorieux) du tournoi de maîtres de Deauville, dans un blitz à 10 parties. Quelques mois plus tard, Laurent et Almira étaient sacrés champion et championne de France à Belfort. 


Le GMI Christian Bauer (2630), triple champion de France, a préféré se lancer dans l'autre formule proposée au café de l'Est Parisien : le Puro, ou blitz de 5 minutes KO. Il remporte le doublé : vainqueur des 143e et 144e Puros au cours de la nuit du 20 juin 2014, qui a vu l'équipe de France s'imposait par un score "Suiiissse - 2" lors de la Coupe du Monde de foot au Brésil.

Le plus fort joueur français de tous les temps, le GMI Maxime Vachier-Lagrave (2806), est passé se détendre en plein top 16 à l'East Bunker, six jours avant le Paris Grand Chess Tour, et a remporté le 245e PurO, le 3 juin 2016.
Il est repassé, avec les meilleurs mondiaux, le vendredi 10 mars 2017 lors du 245e Rapide East Bunker, à la suite duquel il a enchaîné une myriade de parties à handicap, dont une fameuse contre Bébé W, filmée par Chess MI.
 
Un autre champion de France (1970), et multiple champion de Paris, nous a fait l'amitié de rejoindre un temps l'équipe fanion du club du Canal : Jacques Maclès. Dans la foulée, il a remporté le 69e Rapide du Canal. Et c'est encore un autre champion de France (1979) qui est passé gagner le 77e Rapide : le premier français à avoir décroché le titre de GMI (juste avant Olivier Renet) en 1989 : Bachar Kouatly (on compte aujourd'hui près de 50 GMI et 100 MI français, c'est dire le chemin parcouru en vingt ans !)

 
Le GMI Olivier Renet, lui aussi, a gagné tous ses duels à 4 mains au Café I, bien qu'on l'eût affublé d'un coéquipier au jeu des plus... incertains (il faut dire qu'en binôme avec le même zigoto dans le jeu à 4 mains, Thanh Tong Nguyen avait lui aussi tout raflé au feu "Rapide du Nord").
 
Le MI Vincent Colin, après avoir remporté le tournoi d'Hastings, est venu gagner le 44e Blitz du Canal, au Café I, sans coup férir (dans un style de pur canaliste). En revanche, cela fait maintenant une paie qu'on n'a pas eu le plaisir de revoir à Paris, son compatriote deauvillais, le MI Maxence Godard. Eyal GUR (ISR), passait au café chaque fois qu'il venait à Paris.

Quant au MI Ismaël Karim, ancien élève du maître gascon Vincent Ayral, ce n'est pas lors d'un Rapide du Canal, mais lors d'un Blitz du Canal (formule Coupe chez Youssef) qu'il s'est fait éliminer en demi-finale par... OuebMaestro (incroyable, non ?) !

Contrairement à son ancien adjoint, l'ex président de la FFE, Jean-Claude Moingt, n'a pour l'instant, jamais pu remporter le moindre blitz au Canal (on se souvient, entre autres, d'un mémorable duel gagné par Greg le Grog).
Le MI Xavier Parmentier, qui naguère illuminait souvent de sa présence la terrasse du Café I à coup d'aphorismes bien sentis, s'y était essayé une seule fois, sans succès.
J'écrivais alors : "Chiche, et si on imaginait un duel sur l'échiquier au café de l'Est Parisien entre ces deux-là ?
Champagne à la clé pour le vainqueur !"
Xavier nous a quittés trop tôt pour que ce duel ait lieu sur terre. 

Certains ont également pu croiser au café de l'Est Parisien, le GMI Arnaud Hauchard, les lundis ou mercredis (job en journée, jazz en soirée).

Pour en revenir aux Rapides du Canal, signalons que dans la catégorie "vice-lauréat", l'outsider Grégory Burguet (51, 25...) se place en pole position, suivi par le très inattendu Xavier Rubini.

Quant à la palme de l'assiduité, elle se joue entre Dodorelo, Stef l'Aquitain et Marianne Ba. Ils ont tous les trois gagné leur étoile de shérif, comme quoi la fidélité paie !
Marianne l'a obtenue, le mercredi 11 novembre 2015, lors du mythique 200e Rapide.

Geoffroy Sommeillier - ancien détenteur de la palme de l'assiduité, a déménagé il y a déjà plusieurs années et est donc désormais complètement distancé.

Après chaque nom, le "pays", les titres (g = grand maître international, m = maître international, f = maître Fide,
ff = maître Fide féminin, maître gascon), le Elo et les n° des Rapides du Canal gagnés :
Joe Assoun, 2025 : 1
Jean-Baptiste Mullon, f puis m, 2437 : 2, 12, 17, 18, 22, 58, 83
Hervé Daurelle, 2222, puis f, : 3, 6, 32, 36, 48, 56, 70, 78, 79, 111, 155, 160, 173, 176, 180, 189, 202
Ronan Beghin, 2120 : 4
Patrice Babault, f , 2374 : 5, 28
Arnaud Rainfray, m, 2390 : 7, 8, 9
Karen Asrian (ARM), g, 2625 : 10
Michaël Bon, 2282, puis f, : 11, 19, 21, 29, 30, 34, 35, 81, 96, 102, 103, 107, 109, 122, 153
Sebastian Silva Lillo (CHI), f, 2330 : 13
Xavier Beudaert, f, 2344 : 14
Serge Gautier, 2143 : 15
Ludovic Gantner, 2177 : 16, 150
Jordi Lopez (CAT), f, 2289 : 20, 26
Norbert Chitrit, 1929 : 23
Geoffroy d'Avout d'Averstaedt, 2010 : 24
Jose-Luis San Emeterio Cabanes (ESP), f, 2400 : 25, 40, 212
Axel Delorme, f puis m, puis g 2523 : 27
Louis Chevant (Gre), 2169 : 31
Xavier Monthéard, 2270 : 33
Jean-Jacques Rabeyrin, f, 2265 : 37, 43, 53, 61, 68, 84, 87, 133, 148
Stéphane Laborde (Aqu), 2143 : 38, 55, 72, 75, 76, 86, 164, 170, 182, 205
Xenia Lazo (MOL), ff, 2124 : 39, 46
Arnaud Jossien (Npc), f, 2363 : 41
Jacques Bernard, 2224 : 42, 54
Alberto David (LUX/ITA), g, 2631 : 44, 51, 60
Clément Rabineau, 2287 : 45, 106, 143
Samy Shoker (EGY), m puis g , 2487 : 47
Marc Le Huec (Aqu), 2223 : 49, 52, 71, 80, 85, 94, 97, 100, 114, 117, 123, 132, 141, 144, 154, 165, 181, 183, 187, 194, 195, 197, 201, 217, 219, 226, 227, 240, 241, 253, 264, 273
François Bruneau, 2006 : 50
Franck Petipas, 2158 : 57
Pierre Carpentier (Npc), 2201 : 59
Peter Costantinou (ENG-CHY), f, 2302 : 62, 64
Pierre-Alexandre Jouhaud, maître gascon, 1902 : 63
Nicolas Maleki (Iri), 2194 : 65
Tristan Calistri,, f puis m, 2400 : 66, 119, 135
Jean-Marc Farinone, 1825 : 67
Jacques Maclès, f, 2350 : 69
Renzo Sotelo, 2070 : 73, 95, 104, 116, 145, 149, 171, 172, 176, 193
François Preschez, 1948 : 74
Bachar Kouatly, g, 2550 : 77
Patrick Van Dongen, f, 2370 : 82, 89, 91, 92, 99, 101, 192, 198
Julien Massip, 2042 : 88
Joachim Iglesias, f, 2292 : 90, 215, 224, 259, 271
David Rano, 2172 : 93
Andreï Lazo (MOL), 2174 : 98, 110, 242, 257
Richard Takvorian, 1925 : 105
Maxime Marie, 2150 : 108
Richard Leroux, 2101 : 112, 140
Philippe Mayer, 2032 : 113, 120, 137, 184
Abdelaziz Onkoud (MAR), m, 2448 :115
Vincent Amarger, 2069 : 118, 125, 126, 129, 185, 199, 235
Ludovic Thomas, 2129 : 121
Jean Hourcade, 2140 : 124, 243
Jean-Baptiste Martenet, 2051 : 127, 131, 175
Marie Sebag, g, 2530 : 128
Olivier Billon, 2630 : 130
Emilie Marchadour, 2073 : 1c
Alexis Lograda, 2140 : 134
Adrien Leroy, f, 2410 : 136, 158, 166
François Marchand, 2280 : 138
Bruno Gutierrez-Ramirez (ESP), 2260 : 139, 151, 157, 228, 244, 261
Stahl Clément, 2270 : 142, 152, 245
Bossard Arnaud, 2210 : 146
Dimarucut Francis Erik, 2179 : 147
Vincent Riff, f, 2320 : 156
Léo Largy, 1730 : 159
Anthony Wirig, g, 2570 : 161
Melkior Cotonnec, m, 2400 :162, 206, 207, 251
Brolly Pierre-Louis, 2150 : 163, 168
Perepelitsky Edward (USA-UKR), f, 2420 : 167, 169
Jules Moussard, m puis g, 2560 : 174
Braeuning  Rudolf Wilhelm (GER), f, 2357 : 178
Smith Matthieu, 2150 : 179, 265
Maxime Aguettaz, m, 2490 : 186
Gilbert Grimberg, f, 2450 : 188, 191, 204, 269
Julien Song, m, 2490 : 190
Dimitri Andreou (GRE), 1399 : 196
Barzilay Marianne, 1650 : 200
Borzakian Manouk (SUI), 2222 : 203
Mostefai Malik, 1990 : 205EB
Thaymour Bonneville, 2290 : 208, 210, 238, 12e MGM, 272
Lorenzo Camel, 2360 : 209, 211, 220, 223
Grant Steven (USA), 2390 : 216
Sohier Julien, 2280 : 218, 222, 250, 254, 255
Restrepo Alejandro (COL), 2180 : 221
Thal Abergel, g, 2475 : 225, 232, 233, 237
Kazantsev Alexandre (RUS), 2180 : 229
Schmit Vincent, 2210 : 230
Guy Ange, 2040: 231
Saadjian Thomas, 2350 : 234
Stéphane Pinçon, 2120 : 236
Sanchez Romero Miquel Angel (ESP), 2288 : 239
Dal Borgo Albin (BEL), 2270 : 246
Ramirez Garcia Jorge-Alberto (MEX), 2222 : 247, 262
Rémi Helfer, 2030 : 248
Benoît Taddei, 2280 : 249
Youssef Iraqui (MAR), 1970 : 252, 269
Godebert Florian, 2150 : 256
Yohann Esprit, 2370 : 258
Xavier Rubini, FA : 260
Hamid Malikashgar (AFG), 1399 : 263
Antoine Broume, 2430 : 266
Mohamed Mehdi Aithmidou (MAR), 2450 : 270
Redwan Maatoug, 2216 : 267
Emmanuel Neiman, m, 2432 : 274
Roman Coste, 1950 : 275

21/11/2017

vendredi 24 novembre : 273e Rapide homologué

vendredi 24 novembre 2017, à 20h30

273e Rapide homologué East Bunker

 
5 rondes de 15 min + 3 s / coup, à 20 h 30
Café East Bunker
156 rue du Fbg St Martin 75010 Paris
M° : Gare de l'Est
limité aux premiers inscrits
licence B ou A exigée (possibilité d'en prendre sur place)

1er prix :  
l'étoile de shérif ou le DVD "Another day in Paradise" de Larry Clark (au choix)
 
tarif : 6 €, canalistes, shérifs étoilés : 3 €
pour vous inscrire, merci d'envoyer un mail à Xavier

20/11/2017

du tympanon sur Ravel !



C'est carrément des notes de tympanon qui s'égrenaient harmonieusement dans la clinique Ravel !

Du coup, un match-patch plutôt bien parti, avec 8 positions favorables face à l'équipe de Franconville, se transmue en match nul : 3 à 3.
C'est le leitmotiv musical de cette nouvelle année sportive pour Canal 1 : des matches gagnés à domicile se transforment sur les coups de 19 h en matches nuls.


Heureusement que la famille LazO était là pour marquer 2 points.
C'est notre Tambal Moldave !
Le Redoutable assure le 3e point face à Valérie Samy.
Match nul de SalopedO et du CollectOr.


On le croyait en Corée du Sud ou au Chili.
Que nenni : StOl est de retour en France, jusqu'à début janvier 18.
Goeter !

A Maisons-Alfort, tout autre son de cloche.
Ange oublie son sac de yOga-jOgging, mais pas ses variantes. Il bat le maître Arnaud Haye au 3e échiquier.
Canal 3 terrasse le leader Maisons AlfOrt, par 4 à 1.
GuizmO annule Eddy. Joël annule Eric.
Vincent, Malik et Daniel gagnent face à Luc Naimski, Ashley et Philippe.


Canal 2 réussit un 2 à 2 face à une équipe de surdoués à Malakoff.
Les deux Haches gagnent aux deux premiers échiquiers.
Ouatch !
DimitriX, Prêchi Prêcha, Yegonzo et le Capitaine Ad Hoc annulent.
Diantre !

l'incontournable du Perreux devient un tournoi Fide des 5 samedis !

Le tournoi des 6 samedis se retransforme en... 5 samedis... nocturnes !

tournoi Fide des 5 samedis - 2200 Elo !
9 rondes de 90 min + 30 s / coup


Il faudra prendre à vélo la Perreuxienne pour vous y rendre :
salle du Parc du Saut du Loup
4 rue d'Estiennes d'Orves, 94170 Le Perreux/Marne

ou le RER E, arrêt : Nogent/Le Perreux

samedi 9 décembre 2017 :  à 14h30 - 2 rondes (retour Gare du Nord vers... 23h15 !)
samedi 6 janvier 2018 : à 14h30 - 2 rondes
samedi 10 février 2018 : à 14h30 - 2 rondes
samedi 10 mars 2018 : à 14h30 - 2 rondes
samedi 7 avril 2018 :  à 14h30 - 1 ronde

tournoi homologué Fide réservé aux - 2000 Elo
limité aux 50 premiers inscrits ?
seniors : 25 €  jeunes : 12 €

victoire à 3 points, nulle à 1 point
sur une formule originale imaginée par Avner Ankri et redessinée par Martine Robert, avec en vrac des morts subites, du fil rouge, des parties arrangées (à 3... semaines !), 3 classements distincts (expert, club, espoir), un départage en mort subite,  un visiteur mystère...

le maître mot : flexibilité ! soit la possibilité, sous conditions, d'anticiper ou de rattraper des parties en cas d'indisponibilité lors d'un samedi

le tout coaché par Martine Robert

18/11/2017

les 40 ans du Club 608

Sous le slogan : "40 ans de tournois, 40 ans d'échecs", Dédé a fêté avec briO les 40 ans du Club 608.


1977 - 2017 : du club d'échecs par téléphone (indicatif 608) avant l'heure du minitel, aux grands tournois paquebots organisés d'abord Gare du Nord, avec tous ceux qui allaient devenir les premiers grands maîtres français, les simultanées avec l'artiste Taïmanov, les virées des tournois tréteaux dans les joyeux et bigarrés gymnases du Xe, XIVe, VIe, XIII et XVe arrondissements (les années d'errance nomadique après l'accueil dans les fauteuils clubs de la salle de billard de l'Hôpital Saint Louis, et celle de "l'Ambassadeur"), et enfin le retour au port dans la salle de conférence de l'Hôpital Saint Louis, et ses armoiries de métal qui se multiplient, année après année.


Le capitaine de l'équipe Fanion, Jean Staune a sorti sa veste de Chine pour faire honneur à son épouse, et a dégotté une dépendance paroissiale au coeur du village de Passy pour fêter dignement ce passage des Quarantième Rugissants.

Philippe Tran a sorti son cor, et ceux de ses camarades férus de l'école Jacques Adnet, de l'Opéra de Paris, pour régaler l'assistance.


Emmanuel Bex a sorti son clavier, et son blues de Dédé.


Bachar est passé le matin saluer les organisateurs. Il avait fait spécialement dédicacer, un échiquier du Cap d'Agde par le 12e champion du monde, Anatoly KarpOv, pour cet anniversaire.

Un grand merci Dédé pour avoir réussi à insuffler autant d'âme et susciter autant de vocations autour du noble jeu durant ces quatre dernières décennies.

BravO !