06/12/2016

vendredi 9 décembre : 234e rapide East Bunker à 20h30

vendredi 9 décembre 2016, à 20h30

avec le GMI Eric Prié

234e Rapide homologué FFE
licence B ou A exigée (possibilité d'en prendre sur place)
7 rondes de 10 min, à 20 h 30

East Bunker (ex Café de l'Est Parisien)
156 rue du Fbg St Martin 75010 Paris
M° : Gare de l'Est
limité aux premiers inscrits

1er prix :  DVD
 
tarif : 6 €, canalistes : 3 €
pour vous inscrire, merci d'envoyer un mail à Xavier

05/12/2016

quand les slogans s'en mêlent...

...ils s'emmêlent :

"La question de confiance" rachetée en 2016 par "BK : agitateur depuis 1958" ?


article d'Alexandre Poplavsky (un quadra du club de GéGé) paru le 3 décembre 2016 dans l'Est Républicain, l'organe PQR du Grand Est

04/12/2016

Le Canal s'impose 5 à 1



Le Canal s'impose 5 à 1 face au Fou du Roi.

Victoire éclair du capitaine contre Nasser.
Serge prend le point face au président Jean-Claude dans une partie Russe.
Inna gagne face à Franck.
Pascal Galoupeau tombe sur un os en la personne de DimitriX.
Jaroslaw annule face à Prêch Prêcha.
Gérard Desportes gagne face à Léonard.
Satya impose la nulle à YegonzO.
Joël, quant à lui, n'a pu jouer que contre Bébé W, son adversaire du Fou du Roi ayant déclaré forfait.
Merci à Inna de m'avoir aidé à ranger. Merci à Captain Franz et Franck de m'avoir aidé à installer la salle.


Canal 3 s'impose 4 à 3 face à face à la Tour Blanche.
Victoires de Marianne, Daniel, GuizmO et Stéfanel. Nulle d'Erkhembayar.

Il semblerait que beaucoup de joueurs du Canal aient oublier de dire au revoir à Marianne, qui était en salle d'analyse avec Guy. Ce n'est pas bien.
Tous les coupables seront contraints à lui offrir des verres à l'East Bunker pour se faire pardonner.

Le CollectOr bat son premier GMI

Hier, dans le Bas Rhin, le jeune Bastien M, 5,5 ans s'est qualifié dans la catégorie Ppo (U8) pour l'étape régionale (Grand Est ?) du championnat de France Jeunes.


Son papa, Jicé, a eu très peur pendant toute l'après-midi, notamment après une partie perdue malgré une Dame de plus (inenvisageable pour le grand entraîneur Micha, ancien champion d'Ukraine et de Russie), puis finalement soulagé (après l'annonce de sa qualification avec sa 9e place) et naturellement très fier.

Le jeune prodige venu de Moscou avec sa maman, Saviey Glubov (2500 Elo), n'a pas connu la même réussite. Il chute à l'échiquier 1 face au grand Mike de Marseille, dans les salons du CAS d'Asnières, en dessous du théâtre, et au dessus de la salle de tir aux pigeons (sic !).

Eh oui, c'était déjà la ronde 4 du championnat de France des clubs.

A l'échiquier n°3, le CollectOr fait très fOrt : il bat son premier GMI !
Dédaignant l'attaque de nuit, chère à Hans Kmoch et Vincent Moret, il se retrouve avec les Blancs finalement face à une... Française !
Almira Skripchenkova finir par laisser le point entier face au CollectOr.


Ici en mode relax sur un échiquier "Léonard" de la table de démonstration violette, oeillez le petit animal sur la case a1.

A l'échiquier n°2, sur 1. c4  Jose répond ... g5  et perd face à l'un des meilleurs entraîneurs échiquéens, le grand maître Micha Gurevich (2552).

Celui-ci nous expliquait la dernière partie en jeu, entre Andreï et Pierre, gain des Blancs que Kasparov lui-même n'avait pas su trouver face à Yussopow, tellement c'est pas simple ! Match nul également pour Andreï, qui ne voulait pas nous infliger deux heures de plus de combat. Grâce lui soit rendue ! (Jicé avait réservé son resto au Clichy déjà depuis une heure).

Comme à son habitude face au Canal, Jicé propose "match nul" à son jeune adversaire, Alexandre K, venu lui-aussi de... Russie. Alexandre répond en jouant a tempo, comme toujours !


Ban d'honneur, en début de match, pour celui qui venait de remporter à Marienbad son 4e titre de Champion du monde... des vieux : Anatoly Vaisser, coordinateur des NAP à Asnières.
C'est Bébé Tibo' qui tombe sur lui, au 4e échiquier, il prend une bulle. Il gagne un jéroboam de Taittinger, ancien maire... d'Asnières.

Mathilde est passée en coup de vent, et passe de Gennevilliers à Levallois-Perret dans les Balkans.

Marianne tombe sur l'ami Serge, et fait une belle partie, mais doit laisser le point.

Sur l'échiquier 6, après Cd6 + au 10e coup, on pense que notre ami Max le Didyme va se faire miniaturiser par Marc K, que nenni, c'est le premier qui va réussir à ramener un demi-point au... 33e coup, ouatch !

Et le jeune Marco Polo de conclure : "Il est fortiche, le môme !".

Asnières s'impose 4 à 2 face au Canal.

Le Banquier est heureux.

Tenez-vous bien, ce n'est pas l'élection présidentielle du 10 décembre qui mobilise l'attention de Jicé, mais celle de mai 2017. Incroyable ! Après la candidature surprise hier du romancier Alexandre Jardin et ses BBZ (Bleu Blanc Zèbre), Jicé nous annonce qu'il sera directeur de campagne de son camarade Aveyronnais qui aurait déjà pas moins de... 300 signatures BBZ (Bleu Blanc Z..), bigre !

Ah le forum de gestion des villes, c'est quelque chose.

03/12/2016

233e : Sauve qui peut !



Il nous est venu de Sauve (30), dans les Cévennes, et cela nous a fait grand plaisir.


L'homme qui côtoie la sublime actrice Isabelle C. était là.


Thal gagne ce 233e Rapide East Bunker.


A sept au carré, le jeune Stefanel arrive encore à nous faire chuter sur l'échiquier avec un improbable mat en un venu du diable Vauvert qu'il n'a même pas cherché à construire, le bougre !


Ci-joint la GAD fédérale avec les perfs de chacun.


La solution pour progresser aux échecs : "the Fianchetto solution" d'Emmanuel Neiman et Samy Shoker, aux éditions "New in Chess", une merveille (en anglais).
De quoi bien s'imprégner de la variante fondatrice de Mar del Plata, si chère à Petitéglise (qui a bien célébré mercredi la victoire de Magnus avec Popo, Mimile et Totoche), ainsi que la partie Est indienne modèle de Miguel Najdorf à Zurich 53 face au grand artiste Mark Taïmano, disparu il y a quelques jours.


Hayk le Tonique avance son marathon d'échecs d'une semaine, il se jouera toujours à la piscine d'Aubervilliers (près du théâtre, non pas dans l'eau comme en Hongrie ! il n'a pas d'échiquiers flottants et en plus ça caille) le 10 décembre, jour de vote fédéral et du 3e tour de la Coupe de France, bien trouvé, Callagan !


Il plie devant le maître turc, pas comme Bébé W qui réussit à photographier sa position, sous les yeux ébaubis du président de la Tour Blanche, et le courroux d'Acide Chitrique (révolté par ma proposition de nulle pour une juste paix des Braves) :


On était heureux de revoir Nikky les Palombes, capable désormais de... remarcher - yeah ! - et même de déplacer des pièces d'échecs.

MaestrO AlbertO est venu, il aurait bien aimé rigoler avec PolinOx, ce sera pour une prochaine soirée. Il sera ce printemps dans les Pouilles avec InnaX tout près de LeveranO, non pas à Gallipoli dans les Dardanelles, mais à... Gallipoli  dans la province de Lecce (Italie), pour s'engager dans la 7e édition de l'open international du SalentO, à la résidence de "La Sirène"du 20 au 27 mai 2017.


L'occasion, peut-être, de croiser le fer avec la Canadienne Yelizaveta Orlova (WCM), qui y donnera peut-être l'une  des simultanées qui l'ont rendue célèbre en Italie ?


Isabelle sera, quant à elle, ce week-end à Châlons-en-Champagne lutter, entre autres, contre la grosse écurie de Don DiegO.


L'équipe 1 du Canal jouera, elle, chez Jicé tout à l'heure, dans son nouveau fief, situé à un pont de Seine de Clichy, Asnières : le quadruple champion du Monde sera-t-il aligné ?


Un indice : l'écrase-patates de l'équipe Une, Brocol du pont d'Arcole, a battu Bébé You lors de l'ultime ronde, et monte ainsi sur la 3e marche du podium alors que son poulain P'ti Zan se fait enfariner par Dodolphe.


Réponse dans moins de deux heures.

02/12/2016

17-21/12 : 13e open international de Vandoeuvre

du samedi 17 au mercredi 21 décembre 2016 :


3 tournois sont programmés à Vandoeuvre (54)
Venez découvrir l'hospitalité de GéGé, Pôpa Elfe, Cédric, l'ApothicO CuistOt et consorts :
Pour moi, Vandoeuvre est tout simplement l'un des meilleurs opens de France.
285 joueurs en 2015 (dont 41 grands maîtres et maîtres) : le plus fort tournois de Noël en France !



Open A : + 1900 Elo, 9 rondes de 90 min + 30 s /coup
ronde 1 à 12h, ronde 2 à 17h, ensuite rondes à 10 h et 16 h

Open B : - 2000 Elo, 9 rondes de 90 min + 30 s /coup
ronde 1 à 12h, ronde 2 à 17h, ensuite rondes à 10 h et 16 h

Open C - 1500 Elo , 5 rondes aller-retour de 50 min + 10 s /coup (soit 10 parties !)
rondes à 10 h (AR) et 16 h (AR)
3 derniers jours

la liste des inscrits

avant le 1er décembre : 50 €, jeunes 25 €, -1200 Elo 10 €
depuis Paris : 1h30 de TGV jusqu'à la gare de Nancy (54), puis 20 min de tram

chèques à l'ordre de Vandoeuvre Echecs, à faire parvenir à
Vandoeuvre Echecs, château du Charmois, 2 av du Charmois 54500 Vandoeuvre
+ mail à : pacic@wanadoo.fr   06 13 56 34 63

vendredi 2 décembre : 233e rapide East Bunker

vendredi 2 décembre 2016, à 20h30


233e Rapide homologué FFE
licence B ou A exigée (possibilité d'en prendre sur place)
5 rondes de 15 min + 3 s /coup, à 20 h 30

East Bunker (ex Café de l'Est Parisien)
156 rue du Fbg St Martin 75010 Paris
M° : Gare de l'Est
limité aux premiers inscrits


1er prix :  DVD "Intouchables" avec François Cluzet et Omar Sy
 
tarif : 6 €, canalistes : 3 €
pour vous inscrire, merci d'envoyer un mail à Xavier

01/12/2016

le don danaïque pour le titre !

Un mat en deux pour Philippe J : le sacrifice de Dame de Magnus Carlsen dans le 4e et dernier rapide de départage face à Sergey Karjakin, lui permet de conserver le titre de Champion du monde.

30/11/2016

Ch du Monde : en direct avec MaestrO Vlad

Commentaires en français sur la chaîne stream de Kevin Bordi
ici
avec les commentaires du grand maître Vlad en français
séance de départages pour le championnat du monde des échecs, à New York

"les nerfs de Carlsen" : il n'arrive pas à gagner cette 2e partie rapide qui avait commencé avec des échecs de très haut niveau. "une défense à la Stalingrad"

bientôt le cap des mille internautes franchi ?

Encore deux rapides, et en cas d'égalité, blitz puis mort subite
3e rapide avec Fab Four aux commentaires


Il n'y a pas eu besoin des départages en blitz, ni en mort subite.

Magnus a gagné les deux derniers rapides et conserve son titre de champion du monde.
On se souvient d'un temps, où si au bout de la série de matches lents prédéfinie il y avait égalité, le champion en titre gardait son titre sans départages.


26/11/2016

ça planche sec à Montreuil !


Ceux qui ont l'oeil auront reconnu Khaled (DRA) et Vice-Aziz !


232e : Bébé W annule face aux champions de France et de Grèce réunis !


Impensable, Bébé W réussit à annuler coup sur coup face à Kim Cabanes, ancien champion de France, et face au champion de Grèce des archéologues : personne ne l'aurait cru !

Surtout pas le maître lettré de Carcassonne, grand maître de son état qui viendra défendre son titre vendredi 9 décembre au Café East Bunker, 4 jours avant que Mamma Armelle ne remplace Nahid (en partance pour la soutenance de la thèse de sa fille) dans le 20e dans l'ancienne tanière d'Anatole du 75.

Alain du Léthé vient enfin de comprendre d'où lui vient son pseudonyme : merci Dodorelo, merci Wikipedia !
Cela n'avait pas l'air de lui faire plaisir; du coup il a certes photographié le match qui m'opposait face au maître du Club 608, mais alors que j'avais donné quelques pièces pour l'initiative, son fameux "coup évident" lancé à la volée m'a décontenancé un brin (moi qui envisageais de raffiner en déviant le Roi adverse - las ! - plutôt que de trivialement reprendre une Tour a tempo).

Bon, heureusement la photo est là; je vais pouvoir regarder cela à tête reposée. Euh, en fait non. Zut, il n'a pas réussi à la transférer via le net.

Le grand maître Thal remporte ce 232e comme à la parade, et enchaîne par une nuit endiablée.

Il n'y a pas que Kim qui ait fait son comeback échiquéen, mais également Badr, et bien sûr Ludovic, qui va commencer une nouvelle carrière internationale.

C'est beau.

Le maître Manuel Bejaoui étrennait ici son premier Rapide du Canal, il finit 3e.

Mike de Marseille, qui a joué pour qu'il n'y ait pas d'exempt, termine second.

Ici, la GAD fédérale, avec les performance de chacun.

On les félicite !

Vous pouvez jeter un oeil sur la position obtenue par le 89e étoilé, Ange, notre roi éternel, en before :

 
Dume, AI et maître gascon, est carrément venu de Serbie (à 150 km au sud de Belgrade où il habite depuis deux ans) pour se rendre avec Xenia et Rémi au CISP près du stade Charléty, causer de Bob Jette l'éponge, devant un parterre de public composé... d'une seule personne  - si j'ai bien compris - : Dodorelo !


Cela a dû le changer de Novi Sad où il a arbitré, il y a peu, une belle compétition internationale. Deauville, lui, était encore à Marienbad en Tchéquie pour tenter de devenir champion du monde des Vieux devant les grands maîtres, dingue !

Au moins a-t-il pu constater de visu, à l'East Bunker, que son stagiaire, malgré les kinios encaissés, arrivait encore à aligner les pionX.

un Canaliste sur le podium !

un tournoi chez Plastic B (futur PM ?), dans les Hauts de France  :

OuebMastrO nous communique cette grille US : elle parle d'Or.

22/11/2016

vendredi 25 novembre : 232e rapide East Bunker



vendredi 25 novembre 2016, à 20h30


232e Rapide homologué FFE
licence B ou A exigée (possibilité d'en prendre sur place)
5 rondes de 15 min + 3 s /coup, à 20 h 30

East Bunker (ex Café de l'Est Parisien)
156 rue du Fbg St Martin 75010 Paris
M° : Gare de l'Est
limité aux premiers inscrits

1er prix :  DVD "Coeurs perdus" avec James Gandolfini et Salma Hayek
 
tarif : 6 €, canalistes : 3 €
pour vous inscrire, merci d'envoyer un mail à Xavier

231e: Guy Ange est notre Roi éternel !

Il l'a su dès qu'il est rentré au bar de l'East Bunker.

Il allait gagner le 231e Rapide de l'East Bunker.


Ange Guy, notre Roi éternel, n'a pas failli à sa mission : il gagne sa première étoile dans l'antre du jeu d'échecs.

 

Il réussit à contrer le terrible gambit Schara Hennig du Grand K, c'est dire !


Le jeune Andreï, qui a déjà suivi les cours prodigués en France par les Grands maîtres de l'Académie de Russie, réussit à prendre 3 points sur 5 pour sa seconde prestation dans le Xe arrondissement en deux ans.

BravO.

Ici, toutes ses performances analysées par la GAD fédérale.


En même temps avait lieu en lever de rideau, la réunion mensuelle des grands compositeurs classiques.  Ainsi Ahmed Ben Saad, de passage à Paris pour se rendre à Bruxelles en Eurolines, a pu recevoir les encouragements de son idole, son compatriote MaestrO Aziz, quadruple titré de la Fide.

MaestrO Aziz est passé deux jours plus tard à la clinique des pianos voir comment évoluaient ses élèves de Livry (où il donne cours les mardis soirs - 20 élèves adultes et 15 joueurs dans la chambre d'à côté, le club de Livry-Gargan connaît sa renaissance !) face aux jeunes du Canal en nationale 4. Il n'a pas été déçu.

La prochaine réunion des compositeurs de problèmes échiquéens aura lieu le vendredi 16 décembre 2016, au Café East Bunker, en présence de deux maîtres stars Finlandais, juste avant le lancement du 13e festival international d'échecs de Vandoeuvre (54).

21/11/2016

la "patate" se rebiffe !

"La patate", dixit anonyme sur le blog, est fière d'une belle ressource défensive aujourd'hui.

Les blancs viennent de jouer 19.De2-f3 et menace Cxh6+.
19... Fxf5 est certes possible mais 20.ef5 prend la case du cavalier, je préfère donc ignorer la menace :
19...Ce6 ! (1er choix de l'ordi !!) 
20.Cxh6 + (20.Tad1 maintenait l’équilibre semble t-il ; par exemple, 20...Txd1 21 Txd1 Fxf5 22. ef5 Cd4 23. Dd3 Fb4 24. Fxd4 ed4 25. Dxd4 Dxf5 =) 
20... Rf8 21.Cf5 (quasi forcé sinon Cg5 encaisse le cheval ou le pion e4).
21...Cd4 (c'était l'idée) 
22.Fxd4 (meilleur choix selon l'ordi) 22...ed4 
23.Df4 (meilleur choix selon l'ordi) 23...Fb2
24.Tad1 Fc3
et là blunder :25.Te2 ? (Cd2 tient, par exemple 25...Fxf5 26.ef5 Txe1 27.Txe1 Da5 28.Td1 Dxa2 29.Ce4 Cxe4 30.Fxe4 De2 31.Ff3 De7, égal sans doute mais plus agréable à jouer pour les noirs)
25...Fxf5. et 0-1 au 32ème.
Yegonzo 


Le Canal s'est imposé 5 à 1 face au Club 608.


Pas la même eau dans le 12e :

Livry s'impose sur le même score face à Canal 3. Victoire de Malik, nulles aux premiers échiquiers de GuizmO et David.

Canal 1 fait 3 à 4 contre Le Vésinet.
Pilou, le CollectOr et Mike marquent un point. Le Redoutable un demi.

Pas moins de  35 personnes réunies à la clinique des pianos.


19/11/2016

la nouvelle galerie des As

Le palmarès des Rapides du Canal

Pas moins de 89 lauréats se sont succédé lors des 233 premiers Rapides (et Chess 960) du Canal, qui se sont déroulés à l' East Bunker ("Café K" , "Café I" , "Cantine du Xe", "Café de l'Est Parisien","Extérieur Quai"), depuis la fameuse nuit du vendredi 23 septembre 2006.


Mike de Marseille est le premier à avoir décroché le Rubiblanca de Platine le vendredi 4 novembre 2011, lors du 102e Rapide. 
Quelques mois plus tard, le dimanche 13 mai 2012 exactement, la fédération internationale des échecs le reconnaissait officiellement comme maître, le jour-même exactement où les équipes Canal 1 et Canal 2 réussissaient leur doublé historique fédéral : se faire sacrer à la même heure n°1 de leur poule respective de nationale 3 du championnat de France des clubs, on ne pouvait rêver plus beau symbole-clin d'oeil pour celui qui a tenu longtemps le 1er échiquier de Canal 2 !

Dodorelo est le deuxième à avoir obtenu le Rubiblanca de Platine, le 16 mars 2012, lors du 111e Rapide.

Le Discobole est le 3e joueur à s'être vu remettre, incognito en plein coeur de l'été, le Rubiblanca de Platine, le 24 août 2012 lors du 117e Rapide, comme un couronnement pour une saison sportive 2011-2012 exceptionnelle.
Le CollectOr est le premier Humain à avoir décroché, le vendredi 18 septembre 2015, la breloque suprême : le Philid' Or (20 étoiles !) lors du 194e Rapide du Café de l'Est Parisien.

 Anibal est le 4e joueur à avoir réussi à remporter le Rubiblanca de Platine le vendredi 11 septembre 2015, lors du 193e Rapide du Café de l'Est Parisien.

Steph le Wisigoth est notre 5e légende : il a  décroché le Rubiblanca de Platine le vendredi 29 janvier 2016, lors du 205e Rapide à l'East Bunker.

Cinq autres joueurs sont également titulaires d'un Marshall en métal (5 rapides du Canal gagnés) :

- Jean-Jacques Rabeyrin (9 victoires)
- Patrick Van Dongen (9 victoires),
- Jean-Baptiste Mullon (7 victoires),
- Vincent Amarger (6 victoires),

A noter, très rares sont ceux qui ont gagné un Rapide, et décrocher leur étoile de Shérif, à leur premier essai.
De quoi mettre du baume au coeur des titrés (ou futurs titrés) qui s'y sont essayés sans parvenir à décrocher la timbale :

GMI Thal Abergel (9), MI Etienne Mensch (9), GMI Sébastien Mazé (14), Adrien Leroy (25), Romain Picard (19, 46, 54),
AI Dominique Dervieux, Patrick Van Dongen (52, 54, 55, 56, 58, 60), MI Abdelaziz Onkoud (54), MI Pavel Govciyan (53), OI Dédé la S., Aurélie Dacalor (55, 65), Stéphane Schabanel (54, 60, 65), Melkior Cotonnec (33, 82), Carl Strugnell (34, 36), MI Davoud Pira (31), MI Kamran Shirazi (54, 84), AI Laurent Freyd, MI Alexandre Vuilleumier (66), Emmanuel Neiman (75), MI Nouck Nouck (87).

Mais les plus tenaces finissent toujours par y arriver, c'est le cas de Pat la Menace, enfin Shérif du 82e, après 6 précédents essais infructueux. Il est même désormais Marshall.

Le MI Christian Maier (GER), quant à lui, a eu droit à un traitement spécial : arrivé trop tard pour participer au 51ème Rapide, on lui a concocté un "after" qu'il remporta haut la main.

Les GMI Igor Nataf, Fabien Libiszewski, Cyril Marcelin et Eloi Relange sont passés en spectateurs au Canal, mais n'ont pas concouru à un Rapide, me semble-t-il. 

La GMI Marie Sebag est d'abord venue supporter les équipes du Petit Pouchet, et quelques camarades inscrits dans les opens internationaux du Canal pour ensuite gagner le 128e comme à la parade !

D'autres GMI se sont pris au jeu et ont été séduits par l'ambiance du Canal :

Le GMI Francisco Vallejo Pons (2703) a gagné son duel en trois blitz face au GMI Alberto David (2631) lors de l'ouverture du 1er Festival international du jeu d'échecs à Paris.

Le GMI Laurent Fressinet (2689), présent avec Almira Skripchenko (2464) lors du Blitz pour le Zouave Damiano, a réussi à cueillir Alberto David, de retour (victorieux) du tournoi de maîtres de Deauville, dans un blitz à 10 parties. Quelques mois plus tard, Laurent et Almira étaient sacrés champion et championne de France à Belfort. 


Le GMI Christian Bauer (2630), triple champion de France, a préféré se lancer dans l'autre formule proposée au café de l'Est Parisien : le Puro, ou blitz de 5 minutes KO. Il remporte le doublé : vainqueur des 143e et 144e Puros au cours de la nuit du 20 juin 2014, qui a vu l'équipe de France s'imposait par un score "Suiiissse - 2" lors de la Coupe du Monde de foot au Brésil.

Le plus fort joueur français de tous les temps, le GMI Maxime Vachier-Lagrave (2788), est passé se détendre en plein top 16 à l'East Bunker, six jours avant le Paris Grand Chess Tour, et a remporté le 245e PurO, le 3 juin 2016.
 
Un autre champion de France (1970), et multiple champion de Paris, nous a fait l'amitié de rejoindre un temps l'équipe fanion du club du Canal : Jacques Maclès. Dans la foulée, il a remporté le 69e Rapide du Canal. Et c'est encore un autre champion de France (1979) qui est passé gagner le 77e Rapide : le premier français à avoir décroché le titre de GMI (juste avant Olivier Renet) en 1989 : Bachar Kouatly (on compte aujourd'hui près de 50 GMI et 100 MI français, c'est dire le chemin parcouru en vingt ans !)

 
Le GMI Olivier Renet, lui aussi, a gagné tous ses duels à 4 mains au Café I, bien qu'on l'eût affublé d'un coéquipier au jeu des plus... incertains (il faut dire qu'en binôme avec le même zigoto dans le jeu à 4 mains, Thanh Tong Nguyen avait lui aussi tout raflé au feu "Rapide du Nord").
 
Le MI Vincent Colin, après avoir remporté le tournoi d'Hastings, est venu gagner le 44e Blitz du Canal, au Café I, sans coup férir (dans un style de pur canaliste). En revanche, cela fait maintenant une paie qu'on n'a pas eu le plaisir de revoir à Paris, son compatriote deauvillais, le MI Maxence Godard. Eyal GUR (ISR), passait au café chaque fois qu'il venait à Paris.

Quant au MI Ismaël Karim, ancien élève du maître gascon Vincent Ayral, ce n'est pas lors d'un Rapide du Canal, mais lors d'un Blitz du Canal (formule Coupe chez Youssef) qu'il s'est fait éliminer en demi-finale par... OuebMaestro (incroyable, non ?) !

Contrairement à son ancien adjoint, l'ex président de la FFE, Jean-Claude Moingt, n'a pour l'instant, jamais pu remporter le moindre blitz au Canal (on se souvient, entre autres, d'un mémorable duel gagné par Greg le Grog).
Le MI Xavier Parmentier, qui naguère illuminait souvent de sa présence la terrasse du Café I à coup d'aphorismes bien sentis, s'y était essayé une seule fois, sans succès.
J'écrivais alors : "Chiche, et si on imaginait un duel sur l'échiquier au café de l'Est Parisien entre ces deux-là ?
Champagne à la clé pour le vainqueur !"
Xavier nous a quittés trop tôt pour que ce duel ait lieu sur terre. 

Certains ont également pu croiser au café de l'Est Parisien, le GMI Arnaud Hauchard, les lundis ou mercredis (job en journée, jazz en soirée).

Pour en revenir aux Rapides du Canal, signalons que dans la catégorie "vice-lauréat", l'outsider Grégory Burguet (51, 25...) se place en pole position, suivi par le très inattendu Xavier Rubini.

Quant à la palme de l'assiduité, elle se joue entre Dodorelo, Stef l'Aquitain et Marianne Ba. Ils ont tous les trois gagné leur étoile de shérif, comme quoi la fidélité paie !
Marianne l'a obtenue, le mercredi 11 novembre 2015, lors du mythique 200e Rapide.

Geoffroy Sommeillier - ancien détenteur de la palme de l'assiduité, a déménagé il y a déjà plusieurs années et est donc désormais complètement distancé.

Après chaque nom, le "pays", les titres (g = grand maître international, m = maître international, f = maître Fide,
ff = maître Fide féminin, maître gascon), le Elo et les n° des Rapides du Canal gagnés :
Joe Assoun, 2025 : 1
Jean-Baptiste Mullon, f puis m, 2437 : 2, 12, 17, 18, 22, 58, 83
Hervé Daurelle, 2222, puis f, : 3, 6, 32, 36, 48, 56, 70, 78, 79, 111, 155, 160, 173, 176, 180, 189, 202
Ronan Beghin, 2120 : 4
Patrice Babault, f , 2374 : 5, 28
Arnaud Rainfray, m, 2390 : 7, 8, 9
Karen Asrian (ARM), g, 2625 : 10
Michaël Bon, 2282, puis f, : 11, 19, 21, 29, 30, 34, 35, 81, 96, 102, 103, 107, 109, 122, 153
Sebastian Silva Lillo (CHI), f, 2330 : 13
Xavier Beudaert, f, 2344 : 14
Serge Gautier, 2143 : 15
Ludovic Gantner, 2177 : 16, 150
Jordi Lopez (CAT), f, 2289 : 20, 26
Norbert Chitrit, 1929 : 23
Geoffroy d'Avout d'Averstaedt, 2010 : 24
Jose-Luis San Emeterio Cabanes (ESP), f, 2400 : 25, 40, 212
Axel Delorme, f puis m, 2424 : 27
Louis Chevant (Gre), 2169 : 31
Xavier Monthéard, 2270 : 33
Jean-Jacques Rabeyrin, f, 2265 : 37, 43, 53, 61, 68, 84, 87, 133, 148
Stéphane Laborde (Aqu), 2143 : 38, 55, 72, 75, 76, 86, 164, 170, 182, 205
Xenia Lazo (MOL), ff, 2124 : 39, 46
Arnaud Jossien (Npc), f, 2363 : 41
Jacques Bernard, 2224 : 42, 54
Alberto David (LUX/ITA), g, 2631 : 44, 51, 60
Clément Rabineau, 2287 : 45, 106, 143
Samy Shoker (EGY), m puis g , 2487 : 47
Marc Le Huec (Aqu), 2223 : 49, 52, 71, 80, 85, 94, 97, 100, 114, 117, 123, 132, 141, 144, 154, 165, 181, 183, 187, 194, 195, 197, 201, 217, 219, 226, 227
François Bruneau, 2006 : 50
Franck Petipas, 2158 : 57
Pierre Carpentier (Npc), 2201 : 59
Peter Costantinou (ENG-CHY), f, 2302 : 62, 64
Pierre-Alexandre Jouhaud, maître gascon, 1902 : 63
Nicolas Maleki (Iri), 2194 : 65
Tristan Calistri,, f puis m, 2400 : 66, 119, 135
Jean-Marc Farinone, 1825 : 67
Jacques Maclès, f, 2350 : 69
Renzo Sotelo, 2070 : 73, 95, 104, 116, 145, 149, 171, 172, 176, 193
François Preschez, 1948 : 74
Bachar Kouatly, g, 2550 : 77
Patrick Van Dongen, f, 2370 : 82, 89, 91, 92, 99, 101, 192, 198
Julien Massip, 2042 : 88
Joachim Iglesias, f, 2292 : 90, 215, 224
David Rano, 2172 : 93
Andreï Lazo, 2174 : 98, 110
Richard Takvorian, 1925 : 105
Maxime Marie, 2150 : 108
Richard Leroux, 2101 : 112, 140
Philippe Mayer, 2032 : 113, 120, 137, 184
Abdelaziz Onkoud (MAR), m, 2448 :115
Vincent Amarger, 2069 : 118, 125, 126, 129, 185, 199
Ludovic Thomas, 2129 : 121
Jean Hourcade, 2140 : 124
Jean-Baptiste Martenet, 2051 : 127, 131, 175
Marie Sebag, g, 2530 : 128
Olivier Billon, 2630 : 130
Emilie Marchadour, 2073 : 1c
Alexis Lograda, 2140 : 134
Adrien Leroy, f, 2410 : 136, 158, 166
François Marchand, 2280 : 138
Bruno Gutierrez-Ramirez, 2180 : 139, 151, 157, 228
Stahl Clément, 2270 : 142, 152
Bossard Arnaud, 2210 : 146
Dimarucut Francis Erik, 2179 : 147
Vincent Riff, f, 2320 : 156
Léo Largy, 1730 : 159
Anthony Wirig, g, 2570 : 161
Melkior Cotonnec, m, 2400 :162, 206, 207
Brolly Pierre-Louis, 2150 : 163, 168
Perepelitsky Edward (USA-UKR), f, 2420 : 167, 169
Jules Moussard, m puis g, 2560 : 174
Braeuning  Rudolf Wilhelm (GER), f, 2357 : 178
Smith Matthieu, 2150 : 179
Maxime Aguettaz, m, 2490 : 186
Gilbert Grimberg, f, 2450 : 188, 191, 204
Julien Song, m, 2490 : 190
Dimitri Andreou, 1399 : 196
Barzilay Marianne, 1650 : 200
Borzakian Manouk, 2222 : 203
Mostefai Malik, 1990 : 205EB
Thaymour Bonneville, 2290 : 208, 210
Lorenzo Camel, 2360 : 209, 211, 220, 223
Grant Steven, 2390 : 216
Sohier Julien, 2280 : 218, 222
Restrepo Alejandro, 2180 : 221
Thal Abergel, g, 2475 : 225, 232, 233
Kazantsev Alexandre, 2180 : 229
Schmit Vincent, 2210 : 230
Guy Ange, 2040: 231

16/11/2016

vendredi 18 novembre : 231e rapide East Bunker

vendredi 18 novembre 2016, à 20h30


231e Rapide homologué FFE
licence B ou A exigée (possibilité d'en prendre sur place)
5 rondes de 15 min + 3 s /coup, à 20 h 30

East Bunker (ex Café de l'Est Parisien)
156 rue du Fbg St Martin 75010 Paris
M° : Gare de l'Est
limité aux premiers inscrits

1er prix :  DVD "Network" avec Faye Dunaway
 
tarif : 6 €, canalistes : 3 €
pour vous inscrire, merci d'envoyer un mail à Xavier

14/11/2016

278e : Dodorelo décroche le second lot : 200 kanios !



Tournoi organisé de main de maître par LoLo, Dédé étant en visite du côté des châteaux de la Loire.


C'est le petit Daniele, de Gênes, qui termine premier au départage.


Jean-Alexis Chapon prend la 3e marche avec 5,5 points.


Superbe prestation de Clément Denis, qui de retour du Japon, faisait ici son comeback échiquéen.
Il gagne le prix des - 1700 Elo, et remporte plus de 80 points Elo en décrochant le point ou le demi-point face à de gros poissons : Art in the Bishop, Vinz le jeune, Victor Hue, Théo Lutard. Seul son co-équiper, La Mano réussit à lui faire mordre la poussière.


Le jeune Elliot avant sa victoire programmée contre Jérémie Rossi (ce dernier nous a confié s'astreindre à deux heures quotidiennes de travail échiquéen de fond depuis deux ans : quelques 250 points Elo grappillés tout de même en 24 mois). Malgré de très bons résultats lors de ce 278e, le jeune Elliot va finir par perdre quelques pouyèmes d'Elo.


Ici la GAD fédérale.